À propos




Microtie, Atrésie, 


La microtie est une malformation congénitale de l’oreille externe, qui se manifeste par un pavillon plus petit que la moyenne et cela peut aller jusqu’à l’absence totale de pavillon. La microtie apparaît dans 90% des cas d’un seul côté, mais elle peut être bilatérale. Elle touche environ 1 enfant sur 15 000 naissances. La cause de la microtie est encore aujourd’hui inconnue.
Les microties sont classifiées selon trois grades :
Grade 1 : petite malformation du pavillon avec une oreille plus petite mais présence de toutes les structures de l’oreille externe
Grade 2 : toutes les structures de l’oreille externe sont présente, mais une déformation significative existe avec une absence du conduit auditif externe
Grade 3 : la forme de microtie la plus répandue qui se caractérise par un petit bout d’oreille sous développé et l’absence de canal auditif.
Grade 4 : absence d’oreille ou de conduit auditif.

La microtie s’accompagne de façon systématique d’une atrésie.
L’atrésie est le rétrécissement ou l’absence du canal auditif. C’est ce canal auditif qui transmet les sons de l’oreille externe à l’oreille interne, l’atrésie a pour conséquence une perte significative de l’audition (ce qui aura des répercussions sur la localisation des sons, et sur les conversations tenus dans un environnement bruyant, et cela peut également avoir un impact sur le développement du langage et de la parole). De plus, l’atrésie est accompagnée d’anomalies du tympan et de l’oreille moyenne.
Un enfant peut avoir une atrésie sans être atteint d’une microtie.

L’aplasie est le terme qui est utilisé lorsqu’un enfant présente une microtie et une atrésie.


Solution Existante 


Microtie


Aujourd’hui, il existe 2 techniques chirurgicales reconstructives :
La reconstruction par cartilage costal autologue, cette technique est celle qui est utilisée en France et en Europe. Cette technique :nécessite d’attendre l’âge de 10 ans ;implique de nombreuses interventions chirurgicales douloureuses (prélèvement de plusieurs cotes par une incision de l’abdomen afin d’en  prélever le cartilage afin de sculpter le futur pavillon de l’oreille,  intervention qui nécessite une hospitalisation, des  médicaments antidouleurs, une cicatrice permanente et une déformation  probable au niveau de la cage thoracique). Multiples opérations pour  achever la reconstruction : décoller le pavillon de l’oreille,  repositionnement du lobe, ainsi que d’autres ajustements;reste perfectible car le pavillon d’oreille reconstitué ne se décolle pas de la région temporale;ne permet pas de traiter l’atrésie avant la reconstruction complète du pavillon.

 
La reconstruction par implant Medpor, cette technique est, aujourd’hui, exclusivement pratiquée aux Etats Unis. Cette tehnique :est possible dès l’âge de 3 ans ;nécessite une seule intervention chirurgicale et est peu douloureuse ;consiste à utiliser un implant de polyéthylène poreux associé à de la peau pour créer le pavillon de l’oreille. L’implant Medpor  est adapté pour correspondre à  une oreille normale mais légèrement  agrandie pour obtenir une oreille de taille adulte. L’implant est  ensuite recouvert par la peau du patient greffée comme une mince  membrane vivante rétrooculaire.permet de traiter l’atrésie avant, après ou simultanément à l’implant Medpor.

Atrésie


Il existe plusieurs possibilités pour les enfants qui présentent une perte auditive de transmission.
Le serre-tête BAHA : un petit processeur peut être fixé à un serre-tête (ou des lunettes) porté autour de la tête qui reçoit le son et le transmet aux os de l’oreille moyenne créant une vibration sonore jusqu’au cerveau. Il peut être porté dès la naissance.La prothèse BAHA : c’est une prothèse auditive à ancrage osseux. Dans ce cas, le processeur peut être « clipsé » sur une vis fixée chirurgicalement sur le crâne, derrière l’oreille. L’enfant doit être âgé de 5 ans minimum, l’épaisseur de son crâne doit permettre d’introduire la vis.Le vibrateur osseux : autre appareil auditif implantable qui utilise un processeur externe fixé sur le crâne transmettant le son directement aux os de l’oreille moyenne.Intervention chirurgicale : c’est une chirurgie de 2h30 durant laquelle le canal auditif est recréé. Cela permet aux enfants d’améliorer leur audition sans devoir porter un appareil auditif. Un scanner de l’os temporal des enfants, dès l’âge de 2 ans et demi, déterminera s’ils peuvent faire l’objet d’une opération.